Comment garder votre cheval en bonne santé pendant toute sa vie ?

Un cheval vit entre 25 et 30 ans. Pour qu’il vieillisse correctement, il faut le garder en bonne santé le plus longtemps possible. Cela signifie qu’il doit recevoir un bon traitement, une bonne alimentation et être aimé. Et ce, même s’il est destiné à la course ou aux touristes.

Un lieu de vie correct et paisible

Outre la prairie, qui est aussi la salle à manger à ciel ouvert, le cheval a besoin d’un abri. Ce sera son lieu de vie à l’intérieur d’une maison. Même en pension, il doit disposer d’un abri ouvert, suffisamment aéré et étanche. Si vous pensez qu’il vaut mieux qu’il reste à l’intérieur, la salle doit être très grande pour qu’il puisse se déplacer. Mais cela est déconseillé parce qu’il a besoin de sortir et de vivre en plein air, au moins à mi-temps. 

Vous devriez le nettoyer pour enlever les crottins, l’urine ou autres saletés. Il doit aussi y avoir une literie. Généralement, on choisit de la paille, de la tourbe mousseuse, du lin ou des copeaux. Faites attention à l’humidité, et pas uniquement à la poussière. En fait, tout doit être propre et vivable pour garantir son bien-être. 

Une alimentation diversifiée et saine

Tout comme l’homme, le cheval doit bien manger pour rester en bonne santé. Vous pouvez, même devez, lui donner du foin. C’est son alimentation de base. Mais le fourrage doit aussi être de bonne qualité. Il doit contenir du pâturage. Celui-ci peut être séché ou ensilé, cela dépend de la saison. Le pâturage frais du pré est le seul véritable aliment obligatoire cependant. Vous devriez donc le laisser dans la prairie plus souvent.

Pour information, il faut des glucides, des fibres, des vitamines, des protéines, des minéraux, etc. Pour qu’il évite les coliques, mieux vaut chauffer l’eau dans les mangeoires. Plus les aliments sont diversifiés, mieux c’est. Il est conseillé d’ajouter des granulés pour compléter son régime alimentaire. Cela évitera les carences. Un produit naturel pour cheval étant le plus sûr.

Des soins de qualité

Les équidés doivent être suivis par des spécialistes :

  • le vétérinaire : il se charge des analyses, des diagnostics, de la vermifugation… Il doit passer au moins une fois par an ;
  • le dentiste : les dents du cheval doivent être propres et bien alignées. Sinon, le dentiste doit les aplanir. Il pratique encore des examens dentaires réguliers, une fois par an au moins.
  • le maréchal : il effectue le parage deux fois par trimestre. Il doit aussi réaliser un ferrage tous les deux mois ;
  • l’ostéopathe : il vérifie que les os se développent correctement.

Pour rappel, les vers et parasites intestinaux sont les premières causes de maladie et de décès chez les chevaux. Il faut vermifuger de manière régulière ou traiter le problème si le cas l’exige. La contamination est très rapide, donc dès que les premiers signes ou suspicions arrivent, consultez. À noter que plusieurs vaccins contre la rage, le tétanos… sont obligatoires. Le traitement du pelage et des sabots également.